Blog

Le ronronnement du chat : l’appréciez-vous ?

Posté Par le 8:45 Dans Uncategorized | Commentaires fermés sur Le ronronnement du chat : l’appréciez-vous ?

Les chats, ou plus précisément certains félins, sont connus pour une caractéristique particulière : le ronronnement. Certaines personnes adorent ce fait tandis que d’autres voudraient bien que les chats gardent leurs silences. Et pourtant, il est quasiment impossible d’empêcher ce phénomène naturel et même intuitif chez les chats ! Mais quelle place au ronronnement ? Divers sens au ronronnement Le ronronnement est une autre façon de communiquer appartenant aux chats. En fait, grâce à ce dernier, ils peuvent faire passer des messages que les propriétaires pourraient capter en faisant plus attention à ce bruit. Le ronronnement chez le chat peut signifier : Je suis content : cela se produit souvent lorsqu’il reçoit des câlins, de l’attention, lorsqu’il s’alimente ou s’il se sent juste bien à côté de son propriétaire. Je veux quelque chose : avec le traditionnel frottement aux jambes et aux murs, le chat ronronne pour attirer l’attention de son maître. Je suis soumis : les rivalités et les dominances entre les animaux existeront toujours. Ainsi pour montrer à son ennemi (peut-être plus fort que lui) qu’il est pacifique, le chat ronronne ou à sa mère également. Je suis malade : le ronronnement n’est pas associé qu’au bien-être. S’il souffre, est inquiet, se sent menacer, le chat peut montrer son malaise par le ronronnement et s’apaiser par la même occasion. Il est bon de noter qu’il existe des chats qui ronronnent plus souvent et plus intensément (en matière de volume) que certains, et d’autres qui ronronnement plus rarement ou jamais. Mais le son peut être accentué par des câlins par exemple. Le ronron thérapie Même si le ronronnement trop bruyant peut être source de gêne, à l’inverse il peut être intéressant dans le suivi de thérapie à base de ronronnement. Le ronron du chat peut faire du bien à l’homme en : Le déstressant : en cas de stress accumulé, prendre entre ses bras un chat et le cajoler déclenchera le ronronnement anti-stress. L’apaisant : tout comme le chat arrive à s’apaiser lui-même en ronronnant, le ronron peut également détendre l’homme agité et calmer ses inquiétudes. Le réconfortant : pour les personnes se sentant seules, ou à la suite d’un gros chagrin, le ronron peut prendre part dans le rétablissement du moral de son propriétaire et le consoler. Il peut être difficile de différencier les ronronnements émis par votre chat. Pour ce faire, il vous faudra plus de communication et d’étudier plus en profondeur ces types de ronronnements. Cela peut s’avérer très utile en cas de mal-être du chat où il vous faudra vous rendre au plus vite chez votre vétérinaire. Mais en attendant, puisque le ronronnement possède des vertus thérapeutiques, profitez-en au maximum.    Suivez ce lien de la Clinique Vétérinaire Beaubien E pour savoir...

Lire plus

Les bosses sur votre animal vous inquiètent

Posté Par le 5:43 Dans Uncategorized | 0 commentaires

Vous avez remarqué une bosse sur votre animal de compagnie et vous êtes inquiet à ce sujet ? Le vétérinaire reçoit plusieurs fois par jour, cette question des propriétaires d’animaux. Des bosses dans toutes sortes d’endroits peuvent apparaître. Mais généralement il n y’a pas de quoi être inquiet. Des origines diverses Nous savons que ce n’est pas une réponse très précise, mais c’est la vérité ! La bonne nouvelle, c’est que beaucoup de bosses que vous pouvez sentir sur la peau des chiens sont bénignes. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il y a certaines qui sont malignes (cancéreuses). Il est absolument impossible de dire par le regard, laquelle des deux catégories est à l’origine des bosses. Afin d’avoir le cœur net et ne plus s’inquiéter à ce sujet, nous avons besoin de faire des tests. Le type de tests que nous pouvons faire est une ponction à l’aiguille fine. Fondamentalement, il s’agit de piquer la bosse avec une aiguille pour recueillir certaines cellules. Nous mettons ces cellules sur une lame, et ensuite la diapositive est envoyée au laboratoire. Des tests moins coûteux Un vétérinaire spécialement formé appelé pathologiste, se penchera sur les cellules en dessous d’un microscope pour savoir si oui ou non la bosse est maligne. C’est un excellent point de départ et l’option la moins coûteuse, si le médecin peut vous donner une réponse. Malheureusement, le pathologiste ne peut pas vous donner toujours une réponse parce que : la masse est parfois si solide qu’il ne peut recueillir suffisamment de cellules la collecte des cellules est trop sanglante et le pathologiste ne peut pas différencier les cellules dans le sang, et les cellules de la masse. Il faudra donc attendre les résultats pour se prononcer, mais le médecin peut aussi faire d’autres tests définitifs. D’autres tests plus coûteux Un autre type de tests standard est appelé une biopsie, et c’est la seule façon d’obtenir une réponse définitive pour savoir si la masse est cancéreuse. Cela nécessite que votre vétérinaire enlève chirurgicalement la bosse. Le morceau entier est envoyé au laboratoire et le médecin peut alors examiner plus en détail à quel type de tissu le morceau est constitué. C’est plus cher que l’aspiration à l’aiguille fine, parce que généralement l’anesthésie n’est pas nécessaire, et le laboratoire se charge habituellement de ce service. Cependant, il est habituellement possible de supprimer entièrement la bosse au cours de cette procédure. Ce qui peut être le seul traitement nécessaire, s’il s’avère qu’elle est cancéreuse. Pour en savoir plus, cliquez sur Ste-Rose Animal...

Lire plus

Le toilettage des chiens pour garantir leur hygiène

Posté Par le 2:40 Dans Uncategorized | 0 commentaires

Pour toute race, le toilettage des chiens demeure une priorité afin d’assurer leur bien-être. Pour ce faire, diverses techniques sont mises à la disposition de leur propriétaire afin de trouver la plus adéquate pour les chiens ayant des besoins spécifiques. Comment donc toiletter efficacement les chiens ? Les techniques selon les races Les besoins diffèrent d’un chien à un autre. C’est la raison pour laquelle chaque race bénéficie d’un traitement spécial. Parmi les espèces les plus exigeantes, il existe : Le cocker américain : il faut que le toiletteur se munisse d’abord d’une tondeuse, de ciseaux courbes, de pinces à ongles, de ciseaux crantés et de plusieurs peignes en raison des poils qui s’arrachent facilement. Une fois le chien installé sur une table, il faudra alors que le toiletteur commence sa coupe à partir du haut pour descendre. Le caniche mouton-pantalons : il a besoin d’une pince à oreilles en plus des accessoires utiles au cocker américain. Il sera alors conseillé de commencer par la zone autour du museau, descendre vers les pattes de devant avant de s’atteler au ventre et de finir avec le reste en arrière. Le cocker anglais : le principe est similaire au toilettage du cocker américain. Il est juste nécessaire d’avoir des ciseaux droits en plus, car cette race demeure plus poilue que les précédentes, malgré la petite taille des chiens. L’entretien des outils Chaque outil destiné au toilettage des chiens dépérit obligatoirement après un usage fréquent. Leur entretien n’est ainsi aucunement à négliger, en adoptant les bonnes techniques pour chacun d’eux : Les tondeuses : étant les outils les plus utilisés, il est préférable d’acheter des tondeuses démontables afin de faciliter le retrait des poils. Mais aussi, il est possible de stériliser l’objet pour enlever tout microbe dessus. Les ciseaux : leur entretien est simple, d’autant plus qu’elle ne s’use pas aussi vite par rapport aux outils électriques. Il suffit de les nettoyer à l’eau, tout en vérifiant que ces derniers ne sont pas facilement proies à la rouille. Les pinces : il suffit de les nettoyer à l’eau et de les sécher, car contrairement aux articles en métal, elles ne risquent pas de transmettre énormément de microbes. Pour que le toilettage des chiens soit optimal, il est toujours bon de s’adresser à un professionnel en la matière notamment le vétérinaire responsable du suivi de votre chien. Entre rapidité et minutie, sa prestation de qualité vaut largement la peine d’y consacrer du temps afin d’assurer la santé de votre compagnon domestique. Pour en savoir plus, cliquez ici: Clinique Vétérinaire...

Lire plus

La prise en charge des animaux abandonnés par le vétérinaire

Posté Par le 1:17 Dans Uncategorized | 0 commentaires

Dans la ville de Montréal, on s’est rendu compte qu’il y a plusieurs animaux de compagnie qui sont abandonnés à eux-mêmes. Certains de ces animaux se sont tout simplement perdus, d’autres sont juste laissés dans la rue, car le propriétaire ne trouvait plus cela important de les prendre en charge. Tous ces animaux se retrouvent généralement chez le vétérinaire qui doit en prendre soin bien avant de les référer dans une autre compagnie qui est spécialisée au niveau de l’entretien des animaux domestiques. Le vétérinaire inspecte tous ces animaux pour voir s’ils vont bien : Lorsque ces animaux sont présents dans la clinique du vétérinaire, comme l’Hôpital Vétérinaire Du Haut-Richelieu, ce dernier prend le temps de faire des inspections internes et externes. Il regarde si l’animal n’aurait pas une blessure ou une infection sur la peau et par la suite, bien après les prélèvements sanguins, on verra si ce dernier a une maladie contagieuse quelconque. Toutes ces inspections ont pour but de venir en aide à l’animal bien avant de le transférer dans un organisme qui va lui trouver une maison d’accueil. Si jamais ces contrôles n’étaient pas faits alors que l’animal avait une maladie, ce serait un danger non seulement pour les autres animaux, mais aussi pour les employés. Le professionnel n’a pas forcément davantage financier de prendre en main ces animaux de compagnie : Hormis quelques petites rémunérations que certains organismes pourraient donner au vétérinaire pour les interventions sur l’animal en question, on se rend compte que le vétérinaire intervient sur les animaux beaucoup comme un bénévole. Dans sa conscience, il ne s’attend pas forcément à ce qu’on le rémunère. Il aimerait beaucoup plus voir l’animal être remis sur ses quatre pattes et trouver une maison d’accueil. C’est l’une des raisons pour lesquelles parmi tant d’autres qu’on se rend compte que le vétérinaire ne travaille pas forcément pour de l’argent, mais pour une véritable passion et compassion des animaux en détresse. Le vétérinaire prend aussi la peine de passer les messages aux propriétaires irresponsables : Tellement le fait de voir les animaux abandonnés sur les rues de Montréal commence à prendre de l’ampleur que cela a attiré l’attention des autorités qui considèrent cela comme un crime. Pour le vétérinaire, si jamais une personne ne veut plus d’un animal de compagnie, que ce dernier vienne tout simplement le donner à un organisme qui va s’en occuper. Pour ceux-là qui ne veulent pas de petits chiots ou chatons, au lieu de les abandonner juste après leur naissance, le vétérinaire suggère aux familles de pratiquer soit la castration, soit la stérilisation afin que cela  ne se produise...

Lire plus

Le vétérinaire et le suivi des animaux

Posté Par le 5:01 Dans Uncategorized | Commentaires fermés sur Le vétérinaire et le suivi des animaux

Si certaines personnes pensent que l’action du vétérinaire s’arrête avec l’administration des soins aux bêtes, retenez que cette conception est erronée. Ce spécialiste assure différents types de suivi que le présent article se propose de vous révéler. Qu’est-ce que le suivi vétérinaire ? Le suivi c’est la phase de traitement qui consiste à observer minutieusement certains variables ou paramètres après un examen ou une maladie, en vue d’intervenir. C’est une phase fondamentale dans le traitement et elle constitue un déterminant dans la sélection d’un vétérinaire personnel. Le suivi constitue la clé de longévité des animaux. Les types de suivi vétérinaire Le vétérinaire assure plusieurs types de suivi auprès de vos bêtes. Cependant, ces derniers peuvent être regroupés en trois grands niveaux qui sont : Le suivi alimentaire. Durant tout son processus de croissance (naissance, maturité et vieillesse), votre bête a besoin d’une alimentation équilibrée qui évolue avec chaque stade de développement. Certes, les produits sont nombreux dans les supermarchés, mais seul ce dernier est susceptible de vous indiquer les aliments appropriés suivant la nature de votre animal. Le suivi médical. Que ce soit après une opération ou alors à la suite d’une maladie, votre animal doit faire l’objet d’une observation. Cette opération vise à réajuster le traitement en cas d’apparition des effets secondaires. Le suivi de l’évolution. Ce dernier s’attèle à contrôler la croissance sur le plan physiologique et biologique. Les domaines d’intervention du vétérinaire Ce spécialiste des questions sanitaires animal intervient également : Sur la chaine commerciale des viandes. Toutes les viandes en provenance des régions voisines font l’objet d’une expertise de sa part afin d’éviter toute intoxication. Dans le processus de fabrication des médicaments. En tant que technicien en contact direct avec les bêtes, ce dernier est susceptible d’orienter et de conseiller les industries pharmaceutiques. Dans les jardins, ce technicien intervient avant la phase de dressage des bêtes en vue de favoriser leur acquisition des gestes et réflexes. Vétérinaire et espèces rares Certes que les parcs et espaces verts assurent la conservation et la pérennisation des bêtes, cependant le vétérinaire est la plaque tournante dans ce processus. Il contribue significativement à la pérennisation des espèces rares au-delà du temps et de différentes épidémies. Vaccins et soins spécifiques sont ses armes de travail au quotidien. Il est clair qu’aujourd’hui le rôle et la place d’un vétérinaire au sein de la société deviennent de plus en plus considérables. Faites donc un tour dans une clinique pour rencontrer ces spécialistes et définir un programme de suivi personnalisé.   Visitez le site de la Clinique Vétérinaire de Luceville pour avoir plus...

Lire plus

Pourquoi réaliser une stérilisation de son chat?

Posté Par le 7:53 Dans Uncategorized | 0 commentaires

Lorsqu’on fait le tour des différentes raisons qui poussent la plupart des propriétaires de chats à redouter la stérilisation, on se rend rapidement compte que ce sont pour la plupart des idées préconçues qui ne peuvent être scientifiquement vérifiées. Qu’en est-il des avantages ou des inconvénients réels de la stérilisation d’un chat? Brisons le mythe La stérilisation n’est pas une opération douloureuse et insurmontable pour le chat. Dans le même ordre d’idée, il n’est pas vrai qu’il est préférable de laisser sa chatte avoir au moins une portée avant de la stériliser. La vérité est que le comportement du chat change après une stérilisation. Il est vrai que cela puisse vous sembler pénible pendant un temps, vous verrez rapidement la différence et les avantages qui suivent se dessiner. Trois grands avantages 1- contrôler la naissance de petits non désirés Une chatte mature en parfaite santé est en chaleur toutes les trois semaines, et ce, pendant huit mois par an. Elles ont la capacité d’avoir jusqu’à six petits par portée et jusqu’à trois portées par année. Pour le maître qui ne stérilise pas sa chatte, les risques de se retrouver en une année submergé de petits qu’il ne saura pas placer convenablement sont grands. La solution de l’enfermement est très peu efficace à long terme et pénible tant pour le maître que pour l’animal qui gémit sans cesse. 2- Limiter les chances de perte de son chat Généralement, les chattes en chaleur ont tendance à se précipiter vers l’extérieur en vue de retrouver un mâle avec qui s’accoupler. Il arrive donc que certains parcourent de longues distances à la recherche de compagne ou de compagnons. Dans certains cas, le chat peut être en difficulté pour retrouver le chemin de la maison et se perd. 3- Adoucir son chat Il est reconnu que les chats non castrés ont un comportement beaucoup plus agressif que les chats castrés. La plupart du temps, ils aiment sortir et se battre pour satisfaire leurs pulsions, aussi ils n’hésitent pas à marquer leurs territoires en urinant fréquemment tant à l’intérieur de la maison qu’à l’extérieur pour marquer leurs territoires. La castration limite ces comportements, le chat devient beaucoup plus casanier et doux. Stériliser son chat c’est un acte responsable bien plus qu’une décision à prendre de façon optionnelle à moins que l’on ne soit un éleveur. Chaque année, on compte des millions de chatons qui sont euthanasiés, car ils n’ont pas trouvé de maître pour les élever.   Contactez  Lorsqu’on fait le tour des différentes raisons qui poussent la plupart des propriétaires de chats à redouter la stérilisation, on se rend rapidement compte que ce sont pour la plupart des idées préconçues qui ne peuvent être scientifiquement vérifiées. Qu’en est-il des avantages ou des inconvénients réels de la stérilisation d’un chat? Brisons le mythe La stérilisation n’est pas une opération douloureuse et insurmontable pour le chat. Dans le même ordre d’idée, il n’est pas vrai qu’il est préférable de laisser sa chatte avoir au moins une portée avant de la stériliser. La vérité est que le comportement du chat change après une stérilisation. Il est vrai que cela puisse vous sembler pénible pendant un temps, vous verrez rapidement la différence et les avantages qui suivent se dessiner. 3 grands avantages a- contrôler la naissance de petits...

Lire plus

4 postes clés dans un hôpital vétérinaire

Posté Par le 5:44 Dans Uncategorized | Commentaires fermés sur 4 postes clés dans un hôpital vétérinaire

Tout comme les formations sanitaires réservées aux humains, l’hôpital vétérinaire a une organisation qui lui est propre avec un personnel formé pour prodiguer des soins à la gent animale dans tout le confort possible. Nous vous décrivons dans les lignes qui suivent la définition de fonction de quatre postes importants. 1- Le réceptionniste: Il s’agit d’un professionnel qui est chargé : D’accueillir les patients et de les enregistrer : L’enregistrement ici consiste à octroyer à chaque patient un numéro de dossier et à recenser les premières informations sur le mal de la bête. Répondre aux appels téléphoniques : Certains usagers peuvent joindre la structure par téléphone pour prendre un rendez-vous. La saisie des données dans les bases de facturations : Après les soins, les factures sont généralement établies par cette dernière. Au-delà de cet aspect, il liquide les paiements de petites sommes. 2- Le chef de bureau: Son travail est essentiellement administratif. Il ne gère pas les aspects en relation directs avec la santé. De manière plus concrète, son rôle est d’assurer la gestion du personnel et la planification des horaires de services, de planifier la formation des nouveaux employés et l’élaboration de la paie, enfin de programmer les commandes des fournitures et la réalisation des inventaires.  Bien que ces tâches semblent ne pas être compliquées pour certaines personnes ; vous devez cependant noter que pour occuper ce poste, vous allez disposer d’une grande capacité organisationnelle et managériale. 3- L’assistant du vétérinaire : Contrairement aux autres employés, celui-ci est purement praticien dans la mesure où il est directement en relation avec les questions médicales. Il aide au quotidien le vétérinaire principal dans l’administration des soins. Vu son statut d’assistant, il est toujours en second dans ses missions et sous la supervision permanente d’un autre collaborateur. De manière synthétique, c’est lui qui procède aux analyses médicales en prélevant le sang ; il est responsable des entretiens dentaires et la mise à jour des dossiers médicaux en collaboration avec le réceptionniste. 4- Le vétérinaire : C’est la clé de voûte d’un hôpital vétérinaire, car sa mission et ses interventions sont toujours ponctuelles et précises. Les opérations chirurgicales, les analyses médicales sont de son ressort. Par ailleurs, vous pouvez encore recenser dans le champ de ses attributions la prescription médicale, les vaccinations, les sutures des plaies et l’évaluation des radiographies. Si vous avez un animal de compagnie, n’hésitez plus à le conduire dans un hôpital vétérinaire pour qu’il reçoive des soins curatifs ou préventifs. Vous serez non surpris par la qualité des prestations, mais aussi par la qualité de l’accueil. Pour en savoir plus, voir Clinique Vétérinaire 440...

Lire plus

les vétérinaires et le traitement de la rage

Posté Par le 8:59 Dans Uncategorized | Commentaires fermés sur les vétérinaires et le traitement de la rage

La rage est une maladie qui touche principalement les animaux et qui se transmet principalement par des piqûres d’insectes. La période d’incubation varie entre une et deux semaines et le système nerveux est la partie du corps qui est principalement attaquée par cette maladie. Bien que rare de nos jours, la rage est une maladie qui peut faire d’énormes dégâts si elle n’est pas diagnostiquée à temps. Comment la rage se transmet? Il est possible de contracter la rage de différentes façons dont les principales sont : la salive ou le sang. Ainsi, nos animaux de compagnie peuvent nous les transmettre s’ils sont porteurs et nous mordent, ne serait-ce que légèrement. En cas de morsure, la période d’incubation correspond à la durée du trajet de la salive vers notre cerveau et une fois qu’elle arrive les symptômes commencent à se manifester. Manifestations de la rage En fonction de l’état d’avancement de la maladie, il est possible d’observer une variété de symptômes associés à la rage : La personne infectée commence à avoir un comportement différent de celui qu’il a d’habitude. En effet, la rage est une maladie qui attaque le cerveau et par conséquent affecte les habitudes de la personne infectée. Le malade devient plus nerveux et agité qu’à l’accoutumée, il peut lui arriver de délirer. Souvent, le patient peut devenir violent, il faut donc éviter les confrontations physiques avec lui. Le cerveau étant attaqué, la régulation des glandes salivaires devient défaillante et il peut devenir difficile pour le patient de s’alimenter convenablement. Prévenir la rage La rage étant une maladie très dangereuse, il existe un grand nombre de mesures préventives et efficaces pour se mettre à l’abri. Il existe des vaccins contre la rage qui sont efficaces avant la morsure et même après la morsure à condition que l’on se trouve encore dans la période d’incubation. De plus, chez les animaux et en particulier le chien, si un chien a l’habitude de mordre, il faut le considérer par défaut comme potentiellement porteur de cette maladie et aller consulter un vétérinaire pour analyse. Venir à bout de la rage Bien que la rage soit une maladie connue depuis un grand nombre d’années, il n’existe toujours pas de remède efficace contre cette dernière. Il n’existe que des traitements qui peuvent atténuer les symptômes et faciliter la vie du patient. C’est pour cette raison que chez les animaux, l’euthanasie est la solution la plus adoptée et chez l’homme c’est la prophylaxie. Ainsi, en tant que propriétaire d’un animal de compagnie, il est de notre responsabilité de faire des visites régulières chez un vétérinaire pour s’assurer que notre animal soit en bonne santé et pas un danger pour lui-même ou autrui. Pour en savoir plus, voir Clinique Vétérinaire...

Lire plus

Comment chasser les rats de votre maison ?

Posté Par le 2:14 Dans Uncategorized | 0 commentaires

Pour la plupart des gens, les rats sont des animaux répugnants qu’il faut éradiquer à tout prix. Cependant, pour réussir une telle entreprise par soi-même, il faut prendre un certain nombre de mesures préventives à portée de main. L’usage des pièges C’est l’une des plus vieilles méthodes de lutte contre les rongeurs connus. Sa mise en œuvre nécessite un piège et un appât. L’efficacité de cette technique n’est plus à démontrer même si la méthode nécessite des contrôles permanents sur le piège pour vérifier s’il n’y a pas de rongeurs qui aient été attrapés. En fonction du type de piège utilisé, il faut prendre certaines précautions. Ainsi, il est important de connaitre tous les pièges disponibles sur le marché. Diversité des pièges à rats Il existe quatre grands groupes de pièges à rats. On peut citer : Le piège à ressort : Ce type fait partie des équipements les plus efficaces pour éliminer les rongeurs. Chaque animal qui y est attrapé peut mourir dans les quelques secondes qui suivent le déploiement du piège. Ce dispositif a l’avantage d’être petit, donc peut se positionner directement devant un trou à rat. Généralement en bois ou en fer, il coûte relativement moins cher et peut être placé par tout le monde. Les cages à rat : Il s’agit ici d’une cage à entrée unique utilisée pour emprisonner un rongeur qui s’y aventure. En général, un appât est placé à l’entrée et dans la cage. Une fois que le rongeur force l’entrée pour aller la récupérer, elle se bloque immédiatement, emprisonnant immédiatement ce dernier. L’animal n’est pas tué, mais s’il n’est pas repéré à temps, il risque de mourir. Ainsi, comme le premier type de piège, celui-ci exige une surveillance quotidienne. La colle : Ce type de piège est également très efficace. Ici, le principe consiste à exposer un appât au centre d’une plaque de colle. Lorsque l’animal se rapproche de l’appât, il est immédiatement collé et donc n’est plus libre de se mouvoir. Ce genre de piège est très adapté pour les maisons comme les deux précédents. Les aliments empoisonnés : Il existe sur le marché un grand nombre d’aliments possédant des composés nocif pour les rongeurs, pouvant entrainer leur mort quelques minutes après consommation. Bien que très efficace, cette technique n’est pas très adaptée pour les maisons, car un animal ayant consommé cet aliment peut aller mourir quelques mètres plus loin. Il n’est pas facile de le retrouver dans ces cas là. Ces méthodes peuvent être mises en œuvre dans le cas d’extermination de souris. Toutefois, quand il s’agit d’invasion, il est préférable de faire appel à des structures d’extermination professionnelles pour plus...

Lire plus

Pourquoi doit-on vermifuger le chien ?

Posté Par le 3:01 Dans Uncategorized | Commentaires fermés sur Pourquoi doit-on vermifuger le chien ?

Vous venez d’adopter un chiot et vous vous demandez s’il doit déjà être vermifugé ? Découvrez dans ce qui suit 4 bonnes raisons de vermifuger votre chien. Les risques que les vers représentent pour le chien Les vers ronds et les vers plats qui vivent dans l’organisme du chien migrent progressivement vers ses systèmes digestifs. De ce fait, ces derniers représentent de graves dangers pour la santé et la vie du chien en général. Attaquer les organes sur leur passage Avant d’atteindre le tube digestif du chien, les vers s’attaquent à tous les organes qu’ils rencontrent sur leur passage. L’ensemble de l’organisme du chien est donc touché bien avant que les vers n’atteignent leur objectif. Sachez que le chien ne survivra pas à une telle attaque interne. Il deviendra chétif et perdra ses poils avant de mourir. Sucer le sang de l’animal En plus de manger la nourriture présente dans le tube digestif du chien, les vers sucent également son sang. Un chiot ne survivra pas à cette attaque interne. Voilà pourquoi il a besoin d’être vermifugé très tôt après sa naissance et ensuite régulièrement jusqu’à ce que son système immunitaire soit assez fort. Les risques que les vers du chien représentent pour ses maîtres Les personnes qui vivent avec un chien s’exposent à de graves problèmes de santé si elles ne prennent pas la décision de vermifuger régulièrement l’animal dès son plus jeune âge. Le trouble de la vision et les céphalées Vous devez savoir que les vers digestifs du chien peuvent se transmettre à l’homme. C’est le phénomène que les vétérinaires appellent zoonose. Si vous attrapez les vers du chien, notamment les ascaridés, vous aurez probablement des problèmes de vision et vous serez victime de céphalées, lesquelles peuvent devenir insupportables avec le temps. La tumeur du foie Les larves des échinocoques qui sont des parasites retrouvés chez les chiens non vermifugés, peuvent migrer dans l’organisme de l’homme et s’attaquer à son foie. Un vétérinaire vous le confirmera. Lorsque les vers ne sont pas éliminés, ils peuvent causer une tumeur au niveau du foie.  Ainsi, le chien doit être vermifugé régulièrement dès ses 2 semaines, et ce, jusqu’à sa mort. Le but est de maintenir l’animal en bonne santé, mais aussi pour qu’il ne transmette pas ses vers à ses maîtres. N’hésitez pas à demander des conseils à un vétérinaire pour vermifuger votre chien, car il existe plusieurs moyens pour le faire. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Clinique Vétérinaire Rock...

Lire plus